FREN

JEAN-PAUL BATH
Directeur Général du VIA

Biographie

LETTRE DE L'INNOVATION

Consultez-la

AGENDA DU DESIGN
INFOS PRATIQUES
Galerie VIA

120, avenue Ledru Rollin
75011 Paris
Métro : Gare de Lyon / Ledru Rollin

Horaires :

lundi-vendredi : 9h30-18h30

SUIVEZ-NOUS SUR...
  • Facebook
  • Twitter

Thomas KLUG

Contact : 33, rue de Croulebarbe 75013 Paris - France

Tél. 06 17 59 37 21

t.klug@free.fr
www.thomasklug.com
 
designer d'environnement

né le 22 janvier 1964, vit et travaille à Paris.


1986 - 89
Diplôme de l¹ENSCI, Les Ateliers, (École Nationale Supérieure de Création Industrielle), Paris.

1982
Ecole des Arts et Métiers de Zürich (Suisse)

1983 - 86
Collaborateur de Ingo Maurer, à Munich (Allemagne).

1991 - 93
Collaborateur de Sylvain Dubuisson et Marianne Barzilay, commissaires de l¹exposition "Design, Miroir du siècle" au Grand Palais, Paris.

1993 - 96
l¹exposition "Expédition lumière" de Yann Kersalé pour la Fondation EDF.
Collaborateur de Yann Kersalé, sur les projets de mise en lumière :
Inauguration de l¹avenue des Champs-Elysées,
Siège social de Landis & Gyr à Zug (Suisse), Pont de Normandie pour la Chambre de Commerce et de L¹Industrie du Havre,
Centre Commercial El Solar de la Abadia à Buenos Aires (Argentine),
Siège Social Tea Chang Steel à Teagu (Corée),
Virgin Megastore Carroussel du Louvre.

1997
Scénographie pour les salons du Quai d¹Orsay à l¹occasion des 75 ans de l¹AFAA, (Association Française d¹Action Artistique).

1998
Conception des fauteuils pour le Théâtre National de Valenciennes réalisé par lasociété Italienne Poltrona Frau.
Conception du "Piége à images", borne vidéo, pour la Direction de l¹Architecture et du Patrimoine (Ministère de la Culture),
Edition FNAC Vidéo avec le concours de Créative Agent Consultants.
Prototype exposé à la FIAC 99 sur le stand de Beaux Arts magazine.

1999
Conception d¹une salle multi-média sur écran polarisant de l¹Usine d¹épuration "Seine Aval" à Maisons Laffitte pour le groupe Vivendi.

2000
Mise en lumière du nouveau magasin Blanc Sephora à Bercy village.
Aménagement de la boutique "Camerlo" rue de marignan.


Description du projet Pé no Alto

Un million d¹ampoules de couleur pour illuminer plus de cinq cent mille maisons dans huit des plus grandes favelas de Rio de Janeiro : le projet de lumière conçu par Thomas Klug est un projet d¹ouverture et de dialogue. Les habitants des favelas seront ses meneurs. Leurs lumières passeront l¹infranchissable frontière qui les sépare de leur ville, leurs lumières seront vues de plus loin encore.
Scintillant de dizaines de milliers de lueurs qui composeront à chacune des huit élues sa couleur propre, les favelas du projet de Klug embraseront les hauteurs de Rio d¹un gigantesque arc-en-ciel. Elles ouvriront ainsi le chemin qu¹empruntent tous les horizons du monde chaque fois qu¹ils expriment le désir de se rencontrer : elles retraceront l¹éternel symbole biblique de l¹alliance entre le terrestre et le divin, l¹escalier des couleurs pris par Bouddah pour descendre du ciel. Elles échafauderont une fois encore le pont universel entre les hommes et leurs cultures, celui du soleil et de la pluie, de l¹union des contraires, de la chatoyante fusion des moitiés injustement séparées.
La splendeur des feux sur les favelas sera l¹insaisissable et fragile beauté des favelas. Précaire autant qu¹elle, explosive et tendre, riche et remuante des mille et une vie que l¹on mène sur les mornes de Rio, variant de formes et d¹intensité au fil des heures et des jours, reflétant la vivacité électrique des efforts engagés par chacun dans sa lutte quotidienne contre l¹adversité : elle irradiera d¹une vie sans cesse renaissante.
Vaste comme le ciel est le dédain paisiblement opposé par l¹arc-en-ciel à tout tapage, humble sera, même répété par des centaines de milliers de personnes, le geste d¹allumer sa maison que Thomas Klug propose aux innombrables animateurs de son projet. Sans aucune ostentation chacun d’entre eux, simplement, éclairera son foyer et, ensemble, tous feront naître une grande lueur dont la communion silencieuse avec les autres lueurs venues de collines voisines réfractera de toutes parts la sereine affirmation d¹une collectivité elle aussi porteuse d¹harmonie.
La grandeur du site carioca, la majestueuse succession de ses collines où sont juchées la plupart des favelas et que borde une longue côte sablonneuse où se nichent, entre mer et lac, les quartier aisés de la ville, composent l’extraordinaire et unique paysage urbain dont rêve toutes les nuits cet événement, qui sera un événement humain, qui sera l¹affaire de tous : c¹est le message que se chargeront de transmettre les lumières venues d¹en haut.
En déployant complètement le spectre universel des couleurs, les lumières des favelas affirmeront la multiplicité de tous et la singularité de chacun, la diversité des existences et la joie que partagent les différences quand elles jouent entres elles : toute cette richesse dépensée à pleines mains par ceux qui à Rio vivent un peu plus près du ciel. C¹est ce que dira chaque favela, ce que répétera chaque bande de couleur, chaque lumineuse irisation du grand arc-en-ciel des collines de Rio. Leur tremblement fera scintiller les incessants mouvements d’une population authentiquement industrieuse, en projetant aux étoiles l¹élan de tous ceux qui cheminent par les étroites ruelles escarpées pour apporter leur vitalité à la ville d¹en bas.
Les lumières des favelas résonneront de couleurs vibrantes comme la musique qu¹elles déversent si généreusement sur la cité, imprégnant l¹air de Rio, l¹air de nos jours, des rythmes les plus doux et les plus fous. Ainsi continuera l¹universalité d¹étendre ses droits : bientôt les lumières des favelas redéploieront l¹arc-en-ciel que toutes les nations du monde ont donné en garde au Brésil.

Texte de Judith Pottcher Rocha


Le rêve de la fleur

piège à images
© J. Pont-Senac/Seld'Argent

écran de verre © J. Pont-Senac/Seld'Argent

bibliothèque roulante

aménagement de la boutique Camerlo

O Pé Na Cozinha

conception de la mise en lumière magasin blanc - Séphora

fauteuil théâtre de Valenciennes

Top