FREN

JEAN-PAUL BATH
Directeur Général du VIA

Biographie

LETTRE DE L'INNOVATION

Abonnez-vous

AGENDA DU DESIGN
OFFRE DE STAGE, EMPLOI

DesignJob.fr

INFOS PRATIQUES
Galerie VIA

120, avenue Ledru Rollin
75011 Paris
Métro : Gare de Lyon / Ledru Rollin

Horaires :

lundi-vendredi : 9h30-18h30

SUIVEZ-NOUS SUR...
  • Facebook
  • Twitter

Jérôme OLIVET

Contact : bât. D - 33, rue Anna Jacquin 92100 Boulogne Billancourt - France

Tél. 01 41 10 89 81

jerome@jeromeolivet.com
www.jeromeolivet.com
 
designer d'environnement, graphiste, sculpteur réalisateur

FORMATION :

Diplômé en design industriel de l’ESDI Paris (Ecole Supérieure de Design Industriel).


EXPERIENCE:

1999
POLYLOGUE 153.
Exposition au Living Art Muséum, Reykjavik.
Création d’un appareil de commande TV/INTERNET,dans le cadre d’un joint-venture, THOMSON Multimédia / MICROSOFT.
Designer consultant pour NEWELL Window Fashions, USA.
O,V,N,I / l’homme en devenir.
Exposition à la Galerie AREA, Paris.
Lauréat du Grand Prix de la Presse Internationale de la Critique du Meuble Contemporain.
Exposition à l’ESPACE PIERRE CARDIN, Paris.

1998
Etude d’une nouvelle génération de téléphone pour la société ALCATEL.
Exposition au salon Who’s next de la ligne FORME HUMAINE, composée de la chaise et de la table MIND, et d’une série d’objets en céramique pour la table. (Théière, Boîte, coquetier, chandelier...).
Rencontre à Los Angeles d’artistes et de producteurs de Cinéma.
Exposition au salon Internationale du Luminaire de Paris, de la lampe à poser FIND FREEDOM.

1997
Création d’une ligne d’objets des Art de la Table en métal, pour la société ALESSI, Italie.
Exposition PARIS MILAN organisée par le magazine INTRAMUROS, Milan.
Production et réalisation du Court Métrage FORME HUMAINE.

1996
Création et développement jusqu’à la production, en collaboration avec Philippe STARCK, du téléphone à commande vocale ALO, de la télécommande TV/VCR NAVILIGHT SYSTEME, pour THOMSON Multimédia, France, et de la radio analogique MOOSK éditée par ALESSI, Italie.

1995
Exposition au salon internationale du luminaire de Paris, de la lampe à poser TERRIENNE.

1994
Ligne de mobilier TERRITOIRES,composée de tables, de lampadaires et de vases, dessinée en collaboration avec la Galerie d’art NEOTU, Paris/New York.

1993
Exposition au salon internationale du luminaire de Paris, de la lampe à poser BARBARELLA.


MANIFESTE / UN DESIGN AU SEXE FLOU

Mon premier désir est de construire un édifice romantique. Où ces créations, par leur nostalgie humaine, participent à l’évolution des moeurs. L’esthétique ne doit plus seulement épouser le composant ou la fonction. Elle doit émouvoir l’âme. Car l’homme recherche la secousse.Ce même sentiment qui agite mon corps au moment ultime de la création. Là, où la fonction se mue en un état affectif complexe. L’émotion de cette représentation m’ouvre un espace parallèle plus intense, dominé par l’élégance. Et dessiner cette vision inscrite au plus profond de ma chair, mène à un univers aux qualités végétales : mes créations s’élancent du sol et sont douées d’une mobilité extrêmement faible, un design cinétique, où les actions symbolisées, parlent de vérité.

Aujourd’hui, l’Art sort de son cadre. Il vient sur nos tables, autour de nous, habiter notre espace vital trop souvent désacralisé et désexualisé. Ces objets prêcheurs, juchés sur leur autel, témoignent de nos petits déjeuners endormis, comme de nos ébats amoureux. Ils sont le reflet de nos vies en liberté. Ils poétisent l’espace par leur fonction et m’éclairent. Avec ma "sculpture" je vis dans le secret.

Mon Design s’arrête, quand un magnifique animal humain apparaît devant moi. Quand l’envie de jouer avec son corps me réveille. C’est à cet instant précis que l’énergie affleure et qu’un transfert s’opère, que la liberté me semble terrestre. J’observe cette proximité. Je désire son contact. Et cette vie, je l’insuffle à un objet en lui donnant un sexe. Cette nouvelle approche redonne à l’homme l’envie de rencontres. Loin justement de l’ère virtuelle qui le transforme en spectateur.La fonction de l’objet n’est pas seulement de servir, mais aussi de séduire. Et si, je me découvre en lui, je m’épanouis.

On se rapproche du jour où la génétique nous demandera de dessiner cet être futur, né d’une combinaison idéale. Un objet humain ultime, qui remplacera toute une production dépassée. En attendant, pour faire face à l’actuelle pollution formelle, je dessine des objets aux qualités extraordinaires. Le style les recouvre d’un voile et les rend invisibles. Une multitude de miroirs sont pris au piège dans ces courbes et captent tous les désirs que l’on y projettent. Le design doit les faire disparaître. Ces objets sont donc présents mais restent invisibles, comme inconscients et transparents dans la pièce. Un besoin monte alors en nous, effleure notre peau. Le flou devient clair, l’espace se concentre et le désir redonne une réalité à l’objet. Toutes mes créations s’inscrivent dans cette logique : je dessine un visage au contour indéfini, où tout discourt et volonté devient ambiguë. Je vise un monde supérieur où la sexualité est mâle et femelle. Ces nouveaux objets sont une mythologie appliquée.
Par leur fonctionnalité, nous vivrons plus quotidiennement leur signification. Ainsi naît la spiritualité. Elle mène à des architectures aux formes déliées et symboliques qui concourent au développement personnel. La communication entre les peuples se fera grâce à ces objets futurs, synthèse d’un rêve universel.


tabouret Hyperespace

ouvre-bouteille Le Plongeur

boîte Enlacés

chaise Mind

bougeoir Apparition

tire-bouchon Génie

coquetier Fécond

luminaire Find freedom

lampe Terrienne

téléphone Alo

radio Moosk

table Mind

théière La Famille

Top